Alexandre Guize, Directeur Général du Groupe Dyadeo

Rencontre avec... par KALYDEO 14 nov. 2011 0

Interview d’Alexandre Guize, fondateur et directeur général du Groupe Dyadeo. Selon lui, l’innovation doit être au cœur de la stratégie d’entreprise. Il nous expose son point de vue.

L’Innovation… l’ordonnance à la crise ?

Interview d’Alexandre Guize, fondateur et directeur général du Groupe Dyadeo. Selon lui, l’innovation doit être au cœur de la stratégie d’entreprise. Il nous expose son point de vue.

Quel regard portez-vous sur l’entreprise en France ?

Le monde économique s’emballe, la crise est devenue chronique et aucun grand décideur, qu’il soit politique ou entrepreneur, ne peut la maîtriser. Les systèmes ont supplanté les organisations et les hommes. L’avenir est incertain et surtout imprévisible.

L’entreprise, quelle que soit sa taille, n’est pas épargnée, et même se trouve en première ligne. Le temps de la réflexion a laissé place à l’immédiateté, l’analyse à la réactivité à chaud. Les exercices de projection à long terme sont devenus impossibles et ceux à moyen terme périlleux. L’entreprise navigue à vue en eaux troubles et le bateau tangue.

Dans ce monde d’incertitude, existe-t-il selon vous une recette du succès ?

Nous observons que certaines organisations ont un réel succès, parfois durable. Elles s’appuient principalement sur trois leviers : la proximité, le low cost et la nouveauté.

La proximité subsiste dans quelques secteurs malgré la mondialisation et la virtualité. Mais leur nombre réduit. Même les banques de proximité sont concurrencées par les banques en ligne depuis quelques années. A terme, seuls les artisans, les petits commerçants et l’hôtellerie conserveront ce bénéfice. Tous produits ou solutions packagés seront à terme vendus virtuellement. La grande distribution l’a bien compris. C’est pourquoi ces grandes enseignes ont développé il y a quelques années les boutiques en ligne et il y a quelques trimestres les Daily shop et autre Market store : proximité pseudo-artisanale.

Le low cost est une spirale du toujours moins cher dans laquelle nombre d’entreprises se sont lancées. Or cette compétition est mondiale et les entreprises occidentales sont les grands outsiders. Les entreprises ont beau faire du cost-killing (parfois au détriment de la bonne marche de l’entreprise), ont beau délocaliser les unités de production, elles ne gagneront pas cette guerre des prix. De plus, cette démarche a un effet pervers : elle paupérise les métiers, même ceux qui nous semblaient récemment encore tellement intouchables (Audit, Publicité, Conseil, Informatique, …)

La nouveauté se traduit par une mise en œuvre de l’innovation. C’est-à-dire proposer un service, une solution, un produit unique et utile. Ainsi, faute de concurrence réelle, l’entreprise peut pratiquer un développement commercial honnête et réaliste par rapport à ses coûts de production. Ainsi l’entreprise reste compétitive et maîtresse de son destin. C’est de loin la solution la plus sûre et la plus durable. Mais c’est également la plus complexe à mettre en route.

Oui, mais l’innovation a un coût ?

Et même un coût important car elle remet en cause l’organisation de l’entreprise et nécessite des budgets d’investissement importants. Il semble raisonnable de penser que le budget de l’innovation pour une entreprise innovante s’élève à 15%-20% de son budget total.

Quelle entreprise aujourd’hui a les moyens de son innovation ?

Sans stratégie budgétaire : aucune.

Il faut donc mettre en place une stratégie raisonnée. C’est-à-dire mettre en place simultanément deux chantiers majeurs : la rationalisation des moyens (gains à court terme) et l’organisation innovante (gains à moyen terme).

La rationalisation des moyens (à ne pas confondre avec le cost-killing) permet de simplifier les processus les plus courants, de réduire certains coûts par la massification des achats, d’informatiser certaines tâches à faible valeur ajoutée, etc… Cela permet à l’entreprise d’une part de réaliser des économies, d’autre part de libérer des ressources et ainsi de les investir massivement et durablement dans l’innovation.

L’entreprise innovante est une organisation réactive, pragmatique, proactive tournée vers la créativité et l’usage. Tous les métiers de l’entreprise sont touchés. C’est une révolution culturelle qu’il faut engager avec des moyens dédiés (organisation et outils). La complexité réside dans la coordination des métiers et son inscription dans les gènes de l’entreprise. Il n’y a donc pas d’organisation type ; elle doit être originale et personnalisée.

Enfin qui dit innovation, dit conquête. Il faut mettre des moyens importants (à l’échelle de l’entreprise) de conquête de son marché. Il est nécessaire de placer le marketing de l’innovation au centre du dispositif.

Comment se positionne DYADEO sur ces thématiques ?

DYADEO est une société qui a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leurs projets et leur croissance. Nous sommes conscients des difficultés auxquelles nos clients sont confrontés et sommes réalistes quant à la faisabilité des démarches de croissance.

Nous proposons à nos clients une démarche complète : Rationalisation – Innovation – Conquête. Quels que soient la taille et le secteur de l’entreprise, nous intervenons à ses côtés sur ces projets. Notre démarche est pragmatique : une étude amont de l’entreprise nous permet de monter un véritable business model autour de la rationalisation et de l’innovation. Puis, nous accompagnons les entreprises dans leur organisation et leurs projets, ainsi que les collaborateurs dans leur appropriation du changement.

Garder le contact

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.