Du handicap aux interfaces du futur

Regard sur... par KALYDEO 12 mars 2012 0

Du 12 au 18 mars 2012 aura lieu la semaine nationale des personnes handicapées physiques. Une semaine de collecte de fonds mais également de sensibilisation auprès du grand public. Nous avons donc décidé de consacrer un article aux innovations qui vont faire converger les interfaces utilisateurs grand public et celles destinées aux personnes handicapées.

Ces dernières années, les interfaces utilisateur ont pris une importance capitale dans la réussite d’un produit. On peut citer l’Iphone d’Apple et son écran multitouch ou encore la Nintendo Wii et ses manettes à détection de mouvement. Ces deux produits se sont démarqués grâce à leurs ergonomies novatrices et tous leurs concurrents ont été forcés de suivre.

Les fabricants se doivent dorénavant de soigner l’ergonomie de leurs produits, avec un mot d’ordre : la simplicité. Dans cette optique, il n’est pas idiot de regarder du côté de technologies développées à l’origine pour les personnes handicapées. Car si une interface est accessible aux handicapés elle peut aussi rendre l’utilisation plus facile à tous les autres.

La conception des interfaces
Certains constructeurs l’ont bien compris et impliquent des personnes handicapées dans la conception de leurs interfaces. Cette approche est particulièrement appropriée dans la conception des produits nomades qui peuvent être utilisés dans des environnements très hétérogènes. L’utilisateur peut se trouver dans des situations dans lesquelles il ne disposera pas pleinement des tous ses sens : bruit, obscurité, éblouissement, ou encore certaines situation comme la conduite ou il est préférable de ne pas utiliser ses mains pour autre chose que la conduite. Prendre en compte les handicapés dans la conception des interfaces permet d’améliorer l’ergonomie des produits pour toutes ces situations et pour tous les publics.

Le contrôle par le regard
La reconnaissance de mouvement commence à se répandre dans les produits grand public. Mais dans ce domaine, c’est la détection des mouvements de l’œil qui semble le plus prometteur. Remplacer les souris et autres dispositifs d’interaction par le simple regard, c’est ce sur quoi travaillent beaucoup de chercheurs à travers le monde. Employée depuis des années pour permettre aux personnes ne pouvant pas utiliser de clavier ou de souris d’avoir accès à l’informatique, c’est l’exemple type de la technologie utile au plus grand nombre. On trouve aujourd’hui des solutions pour pouvoir contrôler un ordinateur par le regard comme le PCEye du suédois Tobii. La prochaine étape sera d’avoir des solutions fiable sur mobile car c’est un domaine assez pointu car aux mouvements très complexes de l’œil, il faut ajouter sur les plateformes mobiles les mouvements des terminaux et la petite taille de l’écran.

Le contrôle par la pensée
Si le contrôle par la pensée est certainement moins mature que la détection de mouvement, il ne s’agit pas de science fiction mais bel et bien d’une technologie en cours de développement. En 2010, Nokia a présenté ThinkContacts, une petite application contrôlée uniquement par les ondes émises par le cerveau. Ses fonctionnalités restaient limitées puisque qu’elle permettait aux handicapés moteurs de sélectionner un contact et de passer des appels téléphoniques. Pas encore le contrôle par la pensée mais un premier pas prometteur. Cette technologie devrait progressivement passer au grand public. Certains acteurs majeurs du marché y croient, comme HP qui estimait l’an dernier que si le tactile et la reconnaissance de mouvement devraient dominer au moins les 5 prochaines années, le contrôle par la pensée devrait être la prochaine révolution… sans donner de date pour le moment.

L’accessibilité n’est pas qu’un thème marketing à la mode. Que ce soit en termes de conception ou de technologies, tenir compte des besoins des personnes handicapées permet aux constructeurs d’améliorer et de simplifier l’ergonomie de leurs produits pour le bénéfice de tous.

Auteur : Hicham BOUCHEMA

Garder le contact

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.