Eric LAPIE, Commissaire d’exposition à la Cité des sciences et de l’industrie

Rencontre avec... par Charlotte LISCHER 14 mars 2011 0

Une innovation, c’est une bonne idée qui a trouvé preneur

Depuis 10 ans, le terme innovation est médiatisé de manière assez forte avec une absence totale de définition. Souvent, les termes « invention », « découverte » et « innovation » se confondent. L’innovation est avant tout un phénomène économique et social, caractérisé par sa diffusion. L’innovation prend forme lorsque les idées, les concepts trouvent une application avec une création de valeur réelle pour ses utilisateurs et ses concepteurs. C’est le propre d’une innovation. Elle se situe donc au croisement de nombreux univers, de recherche, de création et d’entreprise. Elle nait d’une démarche transdisciplinaire et non linéaire.

On ne peut innover en se cloisonnant dans un laboratoire. Il faut être confronté à un marché, être centré sur les utilisateurs et réfléchir en amont sur les dimensions d’usage. Il faut aussi prendre des risques, et concevoir qu’il n’existe pas une solution unique.

En France, les démarches transdisciplinaires restent encore trop rares, et les sphères peinent à se rencontrer. Notre niveau national en termes de recherche est bon, animé par une communauté scientifique de haut niveau. Il manque cependant de liaisons entre les scientifiques et les entrepreneurs. Pourtant, c’est bien cette dimension entrepreneuriale qui permettrait d’augmenter notre capacité d’innovation. On constate d’ailleurs que la moitié des entreprises déposantes de brevets en France sont des PME.

La solution pour favoriser l’innovation ? Selon moi, elle réside dans le soutien apporté aux PME françaises, en allégeant les démarches administratives et en augmentant les sources de financement. Elle réside également dans le changement des mentalités. Durant toute ma scolarité, on ne m’a jamais laissé entendre qu’un jour, je pourrais créer ma propre entreprise. L’idée d’entreprendre, de concrétiser des projets devrait être véhiculée dès l’enseignement.

Il faudrait également décloisonner les sphères pour favoriser la transposition. Il faut parfois sortir de son cadre, de ses acquis techniques ou aller voir dans des domaines qu’on ne connait pas du tout pour imaginer, avoir de nouvelles idées.

La Cité par exemple est un véritable laboratoire muséographique, qui permet de faire évoluer ce média, répondre aux attentes de nos visiteurs et développer l’interactivité. Pour ce faire, on agrège, on transpose et on observe notre public et son comportement. On utilise des dispositifs provenant du monde industriel pour créer de nouvelles interfaces, de nouveaux dispositifs muséographiques. On va à la rencontre d’autres univers comme la musique, la mode ou encore les nouvelles technologies pour imaginer les expositions de demain.

Innover c’est être perpétuellement en veille, être curieux et oser sortir des sentiers battus !

Eric LAPIE, Commissaire d’exposition à la Cité des sciences et de l’industrie

Garder le contact

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.