Le social learning au service des entreprises collaboratives

Regard sur... par Adélaïde GUIZE 11 févr. 2013 0

En matière de formation, le e-learning a révolutionné la façon d’apprendre en proposant des contenus pédagogiques par l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet. Cependant, si certains apprenants y trouvent de nombreux avantages (flexibilité, accessibilité, budget…), beaucoup regrettent le contact humain, la motivation et l’implication dans leur projet de formation.

Du point de vue de l’entreprise, il est difficile de contrôler le degré d’autonomie des apprenants, de mesurer l’efficacité réelle de leur formation. C’est alors que le Web 2.0 et le développement des réseaux sociaux a fait émerger un nouveau concept : le social learning.

Qu’est-ce que le social learning ?

Le social learning est une approche collaborative de la transmission des savoirs. Il peut être considéré comme « le développement des savoirs, aptitudes et attitudes, par la connexion aux autres […] via les médias électroniques synchrones et asynchrones », d’après Frédéric Domon, directeur de l’agence SociaLearning.

Le social learning permet de répondre à la problématique de la motivation nécessaire pour progresser : se parler et échanger à propos de la formation sont deux ressources importantes pour aller au bout de sa formation. Le social learning s’appuie sur les technologies du e-learning et apporte un apprentissage collaboratif. Le travail en groupe et l’entraide demeurent des facteurs de réussite les plus efficaces dans l’enseignement.

Quels sont les avantages ?

Pour les apprenants qui sont fréquemment confrontés à des situations nouvelles et qui trouvent des solutions, le social learning, intégré dans l’Intranet de leur entreprise, permet de mettre en réseau les savoirs, les retours d’expérience et les success stories.

« Le social learning permet une réponse quasi immédiate grâce au partage avec les pairs et à l’échange avec les collègues. Les temps de travail et le temps d’apprentissage fusionnent », selon Frédéric Domon.

Pour l’entreprise, le social learning est un moteur efficace pour développer l’implication et le sentiment d’appartenance de ses salariés ; le retour sur investissement en est que bénéfique !

Vers une révolution de l’apprentissage ?

Le concept du social learning progresse fortement depuis 4 ou 5 ans au sein des DRH, mais il reste encore peu expérimenté en France. En effet, les entreprises se servent des réseaux sociaux pour le recrutement et la communication mais encore très faiblement pour la formation.

Le social learning ne remplacera pas mais viendra compléter les offres existantes de formations en présentiel ou par l’e-learning. Dorénavant, les apprenants se tourneront vers le réseau collaboratif interne de leur entreprise avant de faire une demande de formation.

Développer ce vivier de savoirs, telle est l’opportunité à saisir par les Directions des Ressources Humaines.

Garder le contact

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.