Ingenico, leader des solutions de paiement

Rencontre avec... par Charlotte LISCHER 9 déc. 2013 0

En cette période de Noël durant laquelle nos cartes bancaires chauffent, Kalydeo est allé à la rencontre d’Ingenico, leader des solutions de paiement et fleuron de l’innovation. C’est dans le showroom des produits d’aujourd’hui et de demain que Gilles Brulé, Product Marketing Manager pour nous apporter un éclairage sur ces produits de notre vie quotidienne.

ATTENTION : cet article pourrait heurter la sensibilité des enfants (et adultes !) ayant conservé une croyance profonde au père-noël. Ne pas poursuivre la lecture de cet article si c’était le cas…

Parce que NON ! Le Père Noël n’existe pas et derrière les beaux cadeaux faisant leur apparition sous le sapin lors du réveillon, il y a une logistique de transactions à laquelle Ingenico (et non des petits lutins) participe largement.

En cette période où nos cartes de crédits chauffent, l’équipe Dyadeo vous propose d’aller à la rencontre d’Ingenico, leader des solutions de paiement, qui permet aux banques et aux commerçants de gérer leur activité de paiement à travers l’ensemble des canaux commerciaux (en magasin, en ligne et mobile).

Gilles Brulé, Product Marketing Manager chez Ingenico, nous reçoit au 13e étage du siège social, dans le showroom d’Ingenico pour découvrir les voies d’innovation de cette société, fleuron de l’innovation française.

KALYDEO : Quelles sont les activités d’Ingenico ?

Gilles Brulé : Ingenico, c’est le leader des solutions de paiement, présent mondialement avec plus de 80 sites et une présence commerciale dans plus de 125 pays. En somme, beaucoup des terminaux que vous retrouvez chez vos commerçants ont été développés dans un de nos centres de Recherche et Développement. Il est important de préciser que le marché du paiement est extrêmement lié à la culture. On ne paie pas de la même manière en France, aux USA ou en Chine : certains « chip & pin », d’autres « Swipe & sign ». Le rapport à la carte bancaire est également différent. D’où l’étendue de notre gamme de solutions de paiement comme en témoigne ce showroom.

K : Et quel est le business model d’Ingenico ?

G.B. : Nous avons deux principales typologies de clients : d’une part les institutions financières (banques, acquéreurs), qui achètent nos solutions et les revendent à leurs clients, généralement des commerçants. Puis ce que nous appelons les grands marchands, les « retailers », qui développent leur propre système de paiement et que nous adressons donc en direct. Au bout de la chaîne de valeur, il y a bien entendules utilisateurs. Nous avons également des clients pour lesquels nous développons des produits adaptés, tels que les gouvernements et administrations ayant besoin de dématérialiser leur système de santé ou d’identité électronique.

K : Quelles sont vos voies d’innovation ?

G.B. : Nos voies d’innovations en matière de solutions servent principalement : la réduction du temps de paiement, et donc les temps d’attente, la simplification du paiement et l’augmentation du niveau de services autour du paiement. Tout cela en garantissant toujours un niveau de sécurité optimal.
Nous embarquons de nouvelles technologies pour faire évoluer les produits dans ce sens. C’est le cas avec le « paiement sans contact », à partir de sa carte bancaire ou de son téléphone mobile. Nos produits intègrent également des écrans de plus en plus grands, tactiles et en couleur, permettant d’augmenter le degré de communication avec son utilisateur. Aujourd’hui, nous pouvons répondre à des sondages d’opinion, obtenir un récapitulatif sur notre carte de fidélité voire même signer des contrats directement des terminaux, qui deviennent alors des mini-kiosques : un vrai point d’affinité.
Enfin, nous répondons également directement à la demande de nos clients en matière de développement. Ce fut le cas par exemple avec Apple puisque nous avons équipé, en partie, le réseau d’Apple stores de terminaux individuels pour équiper les vendeurs, leur permettant de déclencher le paiement directement de leur iPhone.

K : Demain, comment paierons-nous ?

G.B. : Dans le futur, il sera certainement possible de payer grâce à son empreinte digitale, ce qui réduira encore le temps de traitement. La biométrie comme moyen d’authentification du porteur permet d’ailleurs déjà aujourd’hui de contourner les problèmes d’analphabétisme dans certains pays émergents. Le paiement par QR code est en expansion, à plus long terme la reconnaissance faciale pourrait devenir un moyen d’authentification.
Enfin, le paiement devient multicanal, on voit par exemple le paiement sur TV émerger. Et l’objectif d’Ingenico est de se situer au centre de ces canaux et de les faire interagir entre eux, pour faciliter toujours le paiement pour l’utilisateur que ce soit, en magasin, en ligne ou sur son mobile.
Quoiqu’il en soit le marché reste sur des innovations incrémentales et non de rupture, et chaque nouveau moyen de paiement ne se substitue pas à l’ancien. Au départ nous utilisions des pièces, des billets, puis des chèques et enfin la carte bancaire. Aujourd’hui tous ces moyens de paiement subsistent et substitueront encore et encore.

Merci à Gilles Brulé pour cette interview !

Garder le contact

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.