Un account manager de chez Sculpteo

Rencontre avec... par Thomas BAIGET 12 avr. 2013 0

Interview d’un account manager de chez Sculpteo, société spécialisée dans l’impression 3D, qui revient sur cette nouvelle façon innovante de concevoir, fabriquer et distribuer les objets.

L’Impression 3D

KALYDEO : Tout d’abord rappelez nous en 2 mots le principe de l’impression 3D. Comment ça marche ?

Sculpteo : Le principe de l’impression 3D, c’est pouvoir créer des objets tels qu’on les voudrait, tels que notre imagination les voit. Il peut s’agir de l’objet le plus simple au plus complexe. L’impression 3D peut ainsi permettre de produire des pièces manquantes pour tout type de structure (meubles, voitures…). Dans certains cas, on peut imprimer des objets qui n’auraient pas pu être faits autrement que par impression 3D.
L’impression 3D apporte du sur-mesure et permet de personnaliser tous les objets que vous voulez dans la limite de ses possibilités (on peut créer aujourd’hui au maximum un objet de 67*56*38).
Pour pouvoir le faire, il existe des imprimantes 3D de différentes sortes. Vous pouvez les imprimer en différentes matières selon les machines dont vous disposez : en plastique, en résine, en céramique, en alumide, en plaqué argent, en plâtre…
Pour imprimer l’objet que vous souhaitez, vous devez d’abord créer votre fichier 3D. Vous pouvez le faire grâce à des logiciels tels que Blender ou Sketchup. Ce fichier sera ensuite envoyé à la machine qui l’interprétera.
La machine dépose la matière couche par couche et celles-ci vont se souder de façon à fabriquer l’objet en 3D.

Impression 3D, une révolution industrielle ?

K : Derrière ce titre un brin exagéré, en quoi l’impression 3D peut vraiment changer notre manière de vivre, d’acheter, de consommer ?

S : Beaucoup aujourd’hui parle de l’impression 3D comme de la 3ème révolution industrielle. On peut trouver cela exagéré mais on s’en rapproche d’une certaine manière grâce à toutes les nouvelles solutions que peut offrir l’impression 3D. Comme dit précédemment, l’impression 3D permet de fabriquer des objets qui n’auraient pas pu être créés sans cela. Evidemment, l’impression 3D a ses limites et tend encore à se développer. Il ne faut pas oublier que c’est encore très récent.

K : Il y a des projets fous comme construire une base lunaire grâce à l’impression 3D du sable de la lune. Quels sont selon vous les domaines d’applications envisageables pour l’impression 3D ?

S : Effectivement, nous commençons à retrouver l’impression 3D dans beaucoup de domaines. L’impression 3D peut se retrouver dans tous les domaines d’ingénierie : industrie automobile….
Aujourd’hui, grâce à l’impression 3D, nous pouvons aussi apporter de nouvelles solutions médicales comme l’impression 3D d’implants médicaux (cf OsteoFab™).
On peut également retrouver l’impression 3D dans l’art puisque de plus en plus d’artistes, de designers s’intéressent à l’impression 3D et l’utilisent dans leur travail : Hugo Arcier, Iris Van Herpen…

Sculpteo

K : Sculpteo démocratise l’impression 3D auprès du grand public, grâce à des outils en ligne d’aide à la création, pouvez vous nous parler de ces outils ?

S : Ces outils permettent de rendre accessible l’impression 3D au grand public et pas seulement au public averti. En effet, tout le monde ne sait pas utiliser les logiciels de 3D et afin d’éviter à chacun trop de complications et pour faire au plus simple, nous proposons des fichiers 3D qui existent déjà. Vous pouvez les personnaliser ensuite comme vous le souhaiter avec la matière et la couleur que vous désirez. Une équipe de modélisateurs chez Sculpteo est à disposition pour des requêtes plus particulières et pour aider à concrétiser leurs projets.
Vous pouvez également lancer votre boutique e-commerce via Sculpteo d’impression 3D. Ainsi Sculpteo vous fournit la plateforme où vous pourrez vendre vos objets qui seront ensuite imprimés en 3D par Sculpteo.
Nous avons aussi mis en place une application, 3DP Case, qui vous permet de créer et de personnaliser votre propre coque de téléphone en impression 3D tel que vous le souhaitez parmi les possibilités proposées.
Nous avons aussi des partenariats avec d’autres entreprises qui ont créé leurs propres applications smartphone : 123D Creature (Autodesk), let’s create pottery (iDreams). Une fois l’objet créé via ces applications, celui-ci peut être imprimé par Sculpteo.

K : Vous venez de vous installer à San Francisco pour développer l’activité de Sculpteo sur le marché américain. Quel est la particularité de ce marché ?

S : Le marché américain est beaucoup plus mature que le marché européen en termes de modélisation 3D. Nous nous adressons à un public plus averti composé de « Gamers ». Le budget moyen qu’un américain (non-pro) est prêt à dépenser est également plus important par rapport au budget moyen d’un européen. La technologie est en place depuis plus longtemps aux US ce qui fait que les américains sont moins frileux à commander.

Nous sommes qu’aux prémices de cette technologie, mais l’essor de l’impression 3D dans les domaines de l’industrie, du médical, du militaire, du grand public ….semble désormais inéluctable.
La révolution est en marche !

Garder le contact

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.