eMoney-Solutions, en faveur d’une totale inclusion financière en Afrique

A vos clics par Cécile SODJI 12 mai 2014 0

De la réalité des transactions financières africaines, Hervé TAIROU, ingénieur informaticien et spécialiste des transactions en temps réel (15 années d’expérience dans le secteur de la Banque-Assurance en France) a créé, eMoney-Solutions.

« La réalité, en Afrique, est qu’il faut encore se déplacer d’un quartier à un autre, parfois à l’autre bout de la ville, afin de remettre 2000 francs cfa (3 euros) à un proche qui en a besoin (pour se nourrir, se soigner, faire face à une urgence,...). Dans les zones rurales reculées, pour payer la facture d’électricité, il faut parfois parcourir jusqu’à 30 km pour qu’au final, la transaction ne se fasse pas par manque de connexion, d’électricité ou du fait de la fermeture des guichets… Trop souvent encore, il faut payer pour se déplacer, passer du temps dans les embouteillages en prenant des risques parfois vitaux (déplacements en taxi-moto), pour effectuer la moindre petite transaction financière. »

Il y a pléthore de solutions proposées par les opérateurs télécoms ou bancaires, mais bon nombre d’entre elles ne sont pas adaptées à la frange de la population qui vit au jour le jour, et ne satisfont pas toujours aux petites transactions financières souvent véhiculées par des personnes analphabètes.

« Ce n’est pas parce qu’une personne peut appeler ses proches parents et amis, sous réserve d’avoir mémorisé l’ordre des touches sur un clavier de téléphone, qu’il sait rentrer dans un menu et utiliser son porte monnaie électronique pour réaliser une transaction financière... », nous précise Hervé TAIROU.

En partenariat avec Ingenico (leader mondial dans les solutions de paiement électronique), eMoney-Solutions développe en Afrique un réseau de proximité, pour les 70-80% de personnes exclues du système bancaire actuel. Les terminaux de paiement sont déposés sous tutelle d’une institution financière dans des quartiers pauvres, chez les petits commerçants à proximité des populations, et permettent au voisinage de faire des petites transactions financières et même d’ouvrir des comptes courants et d’épargne accessibles ensuite pour des opérations à distance.

Les terminaux de paiement sont utilisés comme de petits ordinateurs : ils disposent en effet d’un écran, d’un clavier, d’une imprimante intégrée, de l’énergie via une batterie au lithium offrant une autonomie de 3-4 jours, et enfin d’un modem via une carte SIM embarquée permettant de se connecter en GPRS à n’importe quel serveur. Cela résout le problème de l’enclavement de nombreuses régions en Afrique, et plus généralement des délestages récurrents ainsi que des graves carences de connectivité.

« Il faut cependant veiller à ce que la politique tarifaire demeure particulièrement attrayante. Le coût pour l’usager doit toujours être moins élevé que celui pour parcourir la distance le séparant du point de paiement ».

Le réseau eMoney/Ingenico s’étend sur une dizaine de pays, et a véhiculé plus de 200 000 000 de US dollars de flux en 2013.

Nous pensons que les terminaux ainsi reconsidérés, peuvent permettre de répondre à de nombreux besoins dans le quotidien des populations africaines : pour un établissement scolaire de communiquer avec des parents isolés, pour les parents de payer la scolarité, un loyer, retirer une pension ou une retraite…

Merci à Hervé TAIROU d’avoir témoigné pour Kalydeo de son entreprise.

Garder le contact

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.